Mobilities and moorings : renegotiating spaces and frontiers in modern and contemporary French and francophone culture – 30-31 mai 2019

En passant

Dans le cadre d’une conférence organisée par les doctorants.e.s de la Graduate School de la Queen’s University à Belfast, Marjolaine Unter Ecker s’est exprimée sur les théâtralités de la migration féminine, en particulier dans les espaces scéniques de Leïla anis et de Darina Al Joundi. Eva Raynal a quant à elle présenté l’ensemble du travail réalisé par le collectif durant l’année universitaire 2018-2019.

Nous remercions les organisateurs.ices pour cette invitation et la qualité de la rencontre, que ce soit les intervenant.e.s ou l’implication du public.

Mobilities and Moorings 2019

Graduate School, Queen’s University, Belfast, 31 mai 2019

 

“VII International Congress on Migration & Mental Health”, Bruxelles, 19 et 20 octobre 2018

Image

La délégation de Migrations et Altérités devant le Parlement européen, Bruxelles, 19 octobre 2018.

Une délégation de notre collectif, présidée par le professeur Nuselovici, s’est exprimée au Parlement européen le 19 octobre 2018 en tant que groupe de travail proposant un éclairage sur l’action de l’extrême-droite européenne contre les migrant.e.s. Cette journée a tenté d’inciter les participants à la réflexion (qu’entend-on par “extrême”, “ultra, en quoi l’extrême-droite constitue une menace pour le vivre-ensemble), et de réfléchir quant aux sanctions possibles contre ces groupes et groupuscules idéologiques, dont certains de leurs membres siègent dans nos institutions nationales et européennes.

Dans un second temps, chacun des membres de la délégation a présenté une communication reliant ses recherches aux thématiques proposées par le Congrès. Les langues de travail ont été le français, l’anglais et l’espagnol. Les sujets abordés concernent essentiellement le champ littéraire, mais des considérations historiques, philosophiques et politiques ne sont pas exclues  : “The Scream of exile in theatrical territory” (Sabine Gamba), “The Writing of the Invisible – from literary research to writing workshops” (Camylla Lima de Medeiros), “From psychology to politics – Representing migrants in the 2019 European Parliament election” (Professeur Alexis Nuselovici), “Post-traumatic disorders and comparative literature” (Eva Raynal), “Aimless wandering and non-belonging stories in border areas” (Marjolaine Unter Ecker), “The Image of wounded exiled bodies in Meena Alexander and Amina Saïd’s poetry” (Sarah Voke), “Home and exilic experience in J.M. Coetzee’s The Childhood of Jesus” (Mahshid Taljilrou).

Nous remercions les organisateurs, et en particulier les responsables de Familles du Monde et du réseau Athena pour leur invitation, et l’extraordinaire diversité de cet évènement. Nous remercions également nos laboratoires de recherche pour leur soutien sans faille dans l’organisation de ce séjour.

Migrations et Altérités