« Autour du concept théorique de “marge” »

Intervenante : Vanessa Perdu (CAER), 16 juin 2016.

L’objectif de cette communication est de présenter le concept théorique au cœur de la problématique de thèse de Vanessa Perdu, celui de la « marge », et d’en développer les différentes significations. Les concepts de marge et de marginalité étant souvent utilisés dans le cadre des études postcoloniales et subalternes, il s’agit en particulier de tenter d’exploiter certains de ces postulats afin de les intégrer à la théorie littéraire classique, c’est-à-dire de proposer une démarche qui consiste à partir du texte littéraire et de son analyse afin de l’éclairer à la lumière de ces hypothèses. L’idée est de conserver la dimension esthétique du texte pour éviter l’écueil habituel des approches postcoloniales et subalternes qui tendent à convertir le texte en pur objet culturel. Dans un deuxième temps, sera développée la portée de la notion de « marge », ainsi que ses différentes acceptions et comment elles peuvent être exploitées dans l’analyse des textes littéraires. Si la marge est traditionnellement rattachée à l’idée d’exclusion, de rejet, sa dimension ambivalente, intermédiaire, en fait aussi un espace de liberté et d’indéfinition. Le but est d’ouvrir des perspectives plus larges autour du concept de marge, en le rattachant notamment à une quête ou affirmation identitaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.